Return to site

Petite promenade en spirale...

· coaching,spirale dynamique,dirigeant,agilite

Tout beau tout neuf !

J'ai eu la chance d'être invité à visiter une entreprise qui vient d'investir ses tous nouveaux locaux.

Les aménagements ont été majoritairement imaginés par le dirigeant de l'entreprise, cette dernière ayant plusieurs activités complémentaires.

Dans le soucis de rendre cette vision la plus générique, et donc la plus transposable possible, je vais tâcher de ne pas donner trop d'éléments de contexte. Il est juste intéressant de savoir que cette PME compte 40 personnes environ.

L'entrée dans une nouvelle aire coïncide avec une forme de nouveau départ (une nouvelle ère quoi !) : c'est l'occasion de repartir avec l'essentiel. C'est l'une des vertus d'un déménagement !

Ces locaux sont donc à l'image des valeurs profondes que l'entreprise souhaite véhiculer.

J'ai passé quelques heures entre la visite et le temps passé avec le dirigeant -que je remercie chaleureusement au passage. C'est finalement très peu pour "juger" des valeurs profondes, chères aux principes de lectures apportés par la spirale dynamique. Ce laps de temps se rapproche de ce que peut vivre un prospect invité à une visite des locaux ou à un candidat pour un recrutement.

Les aspects de l'environnement peuvent dénoter des comportements emblématiques, qui par rebonds permettent de suivre la route des valeurs profondes et trouver quelques enseignements intéressants du point de vue de la "spirale dynamique" (bref de passer de Bateson/Dilts à Graves !)

N'hésitez pas à parcourir rapidement la spirale dans l'article : https://www.spirale-agile.com/blog/introduction-a-la-spirale-dynamique car sans un minimum de connaissance, l'évocation de code couleur pourra vous paraitre étrange voire hors cadre !

L’œil collé à la spirale

C'est plus fort que moi, j'ai du mal à me décoller de mes grilles de lectures favorites ! La spirale en fait partie alors, suivez moi ...

Tout d'abord fermez les yeux et imaginez des locaux flambants neufs ...selon votre "centrage" sur votre propre spirale, votre sensibilité sera différente. Des grands espaces pour certains, des plus petits chaleureux et cosy pour d'autres, des photos de famille, des pêles-mêles de clichés d'évènements d'équipes, du beau neuf et ostentatoire de grande marque ou du recyclé fait main, des bureaux alignés au millimètre ou une anarchie enchevêtrée de chaises et de bureaux, des PC dernier cri fixe de gamers aux bureaux mobiles .... bref ce que l'on peut observer de votre façon d'agencer votre espace peut être (je dis bien peut-être) un signe de votre code préféré.

Ouvrez les yeux et venez découvrir avec moi et entrez dans cette entreprise qui vous accueille avec une voiture de sport sur son parking. L'entrée est manifestement moderne, l'accueil est chaleureux, un bel écran diffuse en boucle un diaporama de ce qu'est capable de réaliser l'entreprise pour ses clients.

On rentre dans les bureaux : espaces dimensionnés à la taille des équipes, les managers opérationnels y sont au cœur, sans autre distinction que leur nom imprimé sur la porte de façon à les distinguer subtilement et signifier, pour celui qui saura lire, un statut particulier.

Les salles de réunions sont accueillantes et équipées des derniers modèles de videos conférences, de sièges ultra innovants, colorés et fun !

Tout est nickel, les meubles ont été pensés dans des préoccupations d'ergonomie et de confort de travail et aussi d'optimisation de l'espace. La qualité est largement supérieure à tout ce que j'ai vu jusqu'alors.

Du sur-mesure ! C'est vraiment beau ...

Pardon, mon "Orange" trouve les espaces, le mobilier, les objets de décoration beaux. Mon "Orange" est celui qui aime les belles choses car elles représentent une forme de réussite sociale, sont synonymes d'une appartenance ou identification à ce que je considère comme étant le fruit d'un dur labeur. Mon "Orange" veut se faire plaisir par le biais des biens de consommation.

Tout est réuni pour que mon "Orange" soit flatté, reconnu, glorifié !

De ce fait, mon "Orange" interprète l'appétence des membres de cette entreprise pour tout ce qui va apporter de la valeur, l'innovation, les gains de productivité et les rapports "gagnants-gagnants"

Toutes les équipes sont séparées pour leur assurer une collaboration interne et en même temps le calme nécessaire.

La cafétéria peut aussi faire office de salle de réunion, elle est elle même décorée avec soin, elle est aussi parfaitement rangée.

D'ailleurs, tout est tiré au cordeau, rien ne dépasse que ce soit dans les bureaux, couloirs ou ailleurs. C'est symptomatique dans la cafétéria, mais en me remémorant le passage dans tous les bureaux, très rares sont ceux où un carton est mal rangé ou traine au sol !

Mon "Bleu" est parfaitement à son aise, comme un poisson dans l'eau : l'ordre est là. Il est le reflet de ce qui range dans les cases noires et blanches du bien et du mal, qui a des préjugés parfois, qui me rappelle qu'il y a une vérité et qu'il faut que je reste dans le rang en la respectant (depuis le code de la route à d'autres lois moins explicites et plus moralisatrices)

"Bleu" est rassuré sur la capacité probable des équipes à manifester de l'intérêt pour le respect des processus, des contrats, des engagements.

Une orange bleue comme ADN

Les directeurs ont des bureaux fermés, en proximité et accessibilité directes de leurs équipes. Ils ont la possibilité de les rendre imperméables aux perturbations extérieures. Ici encore des matériaux nobles et des accessoires de marques.

"bleu-ORANGE" est complètement visible dans cette dualité : la hiérarchie est présente, notable, elle est aussi un signe de reconnaissance du directeur : le rang social et le rôle distinct.

Le bureau du boss est encore plus notable de ce point de vue : hyper spacieux, extrêmement bien rangé, il dénote clairement cette position "bleu-ORANGE" peut être un peu à l'écart du reste du monde.

Quelques traces "Violettes" dans le choix de la décoration : des photos de l'évolution de l'entreprise durant les dernières années synonyme de cette famille assurant la sécurité et un rôle nourricier (violet en complément de la famille qui fournit les normes et les règles, la famille bleue),

Quand on s'attarde à la posture "Agile" du dirigeant (que l'humilité le pousse à mettre lui même des guillemets dans l'évocation du terme "agile") : elle est aussi "Orange" : portée sur la valeur, sur la compétitivité, y voit un investissement consenti et nécessaire.

Cette agilité doit parfois encore prouver sa rentabilité (en interne par exemple : la modification de tenue de réunions). C'est un manager investi et qui s'investit dans l'agilité, c'est pour moi une autre marque forte de la présence "d'Orange".

Le "Vert" qui pousse et spirale systémique

"Vert" est présent dans les discussions avec le dirigeant, le management se veut délégatif et bienveillant : c'est une préoccupation qui affichée comme forte et, des quelques échanges que j'ai eu avec des collaborateurs ou directeurs, se ressent dans les équipes.

On observe d'ailleurs "l'influence" du patron dans les différentes "strates" de l'entreprise.

Cette empreinte systémique est facilement lisible dans les petites structures telles que celle ci. Ici le leader historique (ou primal car c'est lui qui a créé l'entreprise) est aussi institutionnel (responsable juridique), effectif parfois (interventionniste technique si besoin) et psychologique (le gardien du sens).

Le sens de la rigueur, la motivation pour faire fructifier l'entreprise, la notion de bienveillance se ressentent comme une impulsion du dirigeant.

Les salariés montrent en retour leur reconnaissance par leur engagement dans une entreprise dans laquelle ils se sentent bien.

Vert n'est pas aussi "visible" que ces prédécesseur de la spirale mais est présent sous plusieurs formes et dans des "détails".

Par exemple, ne cherchez pas de machine à café dans les bureaux : il n'y en a qu'une dans la cafétéria : elle est gratuite, remplie de café en grain Bio et équitable. Et c'est d'abord pour que le flux par par un lieu unique pour favoriser les échanges et les rencontres entre les personnes des diverses entités.

 

L'arbre qui présente la forêt

Je trouve ce regard intéressant mais encore faut il lui donner un peu de dynamisme et donc un peu de sens.

A quoi peut servir ce type de grille ?

Tout d'abord constater que des empreintes Bleues et Oranges bien claires dans une entreprise alignera de facto rapidement un prospect, un client ou un candidat qui partagera ses valeurs.

Les grandes entreprises, les institutions, les startup ou scaleup axées sur la recherche de rentabilité se sentiront naturellement en confiance. Cette structure visible de l'entreprise est, me semble-t-il une force conséquente.

A l'inverse, le "Vert" assez peu visible pourrait demander un effort d'identification à un jeune développeur informatique, un chargé communication, un community manager qui viendrait frapper à la porte.

Vert est très présent dans notre société, de plus en plus, les entreprises dont l'ADN est réellement centrée sur leur conscience écologique, un candidat dont l'adhésion à des valeurs communautaires pourraient être freinés par l'absence d'affichage de la mission que se donne l'entreprise. L'apparence de l'entreprise est donc autant un atout pour certains clients qu'elle pourrait être une réticence pour d'autres.

Ce n'est pas, pour cette entreprise, un problème actuel : elle "va" bien, elle embauche et tend à croitre. Elle est installée dans ses codes, entourée d'un écosystème similaire. Le dirigeant est devenu par la force de l'expérience et de son engagement, un expert dans son domaine. Son impact systémique est donc un atout.

Cependant, est-ce que une forme de rigidité pourrait freiner, ou du moins demander un effort induisant une latence de réaction à la nécessité de pivoter (changer de marché ou de technologie, de cible client ou encore modèle économique) et aussi plus "simplement" de changement de configuration de bureau ?

 

Est-ce que l'absence (constatée, je n'ai pas passé beaucoup de temps) d'affichage de ce que revêt la mission que se donne l'entreprise est un frein au recrutement de jeunes talents. Ceux qui demain constitueront les forces vives et insuffleront de nouveaux souffles. Ceux qui ont besoin de mouvement, d'appartenance à une communauté qui influe sur son environnement sans nécessairement de lien "business", qui ont besoin de prendre part aux décisions de l'entreprise sans avoir de porte à pousser, qui souhaitent être reconnus, non pas pour ceux qu'ils font, mais ceux qu'ils sont, enfin ceux qui renient tout ou partie des valeurs précédentes (famille, accumulation de richesse) ?

 

Une entreprise qui croit peut aussi aller chercher de la croissance externe par rachat, fusion etc... L'importance de connaitre sa position dans la spirale et s'interroger sur la marche à gravir pour intégrer une nouvelle structure (elle même centrée sur son propre code et bénéficiant de ses différents leadership) permet de réfléchir sur l'aspect de la culture d'entreprise et faire un focus sur le ré-alignement ...avant toute chose pour gagner du temps !

Enfin, la vie au sein d'une entreprise n'est pas un long fleuve tranquille, c'est dans les coups durs que les tensions se créent. Tenter de les régler en tenant compte des différences de visions du monde des individus (la spirale permet de le faire facilement) aidera sans aucun doute.

Marché, ressources, avenir, gestion des conflits ...quelques pré-occupations centrales de dirigeants d'entreprise qui peuvent être regardées au travers de la spirale !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK